Otites bébé, grossesse, accouchement, naissance

Le 12 février
Otites

Ce terme désigne les différentes inflammations qui peuvent atteindre l’oreille. Elles sont répertoriées en trois grandes catégories : l’otite externe, l’otite moyenne aiguë et l’otite séreuse. Ces infections, d’origine virale ou bactérienne, sont fréquentes chez le nourrisson et le jeune enfant. Elles doivent être traitées soigneusement et prises en charge dès l’apparition des premiers symptômes pour éviter les risques de complications.

L’otite externe

Elle se caractérise par une infection du conduit auditif externe. Celui-ci est enflé, occasionne des démangeaisons et sécrète un liquide clair, épais et malodorant.

Quand consulter un médecin ?

Ce type d’otite n’entraîne pas de fièvre, mais une vive douleur que l’enfant ressent notamment en mangeant ou lorsqu’on exerce une pression à l’entrée de son oreille. Autre signe qui alerte : il se plaint d’avoir l’oreille bouchée.

Bon à savoir : l’otite externe, que l’on appelle également “otite du baigneur” ou “de la piscine”, est provoquée par les bactéries présentes dans l’eau qui entrent dans l’oreille et infectent la peau du conduit auditif. L’eczéma et les irritants chimiques, comme le chlore ou le sel, sont des facteurs de surinfection.

Quel traitement ?

Il repose sur la prescription de gouttes d’anti-inflammatoires et d’antibiotiques. Eventuellement, le médecin éliminera les sécrétions en les aspirant ou posera une petite mèche. Par ailleurs, il recommandera de supprimer la baignade pendant environ une semaine, à moins de faire porter à l’enfant des bouchons d’oreille. Mais à condition que celle-ci soit moins douloureuse et moins congestionnée.

Côté prévention ?

- Lors de la baignade

Comme dans les piscines, l’hygiène de l’eau n’est pas toujours optimale, il vaut donc mieux que votre enfant porte préventivement des bouchons. A plus forte raison s’il a l’habitude de faire des otites externes ou s’il souffre d’eczéma du conduit auditif.

- Au moment de la toilette

Attention aux Coton-tige, dont l’utilisation est contre-indiquée pour nettoyer les oreilles. Ils fragilisent la muqueuse et tassent le cérumen ; cette substance jaunâtre et grasse est destinée à protéger l’intérieur de l’oreille des agressions extérieures en piégeant les impuretés. Préférez l’usage d’un mouchoir en papier avec lequel vous nettoierez uniquement le pavillon de l’oreille.

L’otite moyenne aiguë

Cette forme d’otite se caractérise par une inflammation de la caisse du tympan et apparaît le plus souvent à la suite d’une rhino-pharyngite.

Quand consulter ?

Votre enfant se plaint de l’oreille et la douleur est telle qu’il pleure, se montre grognon ; son sommeil est perturbé et il a moins d’appétit. La plupart du temps, ces symptômes s’accompagnent de fièvre. Chez un bébé, l’otite moyenne aiguë peut se traduire uniquement par de la fièvre.

Quel traitement ?

L’examen des tympans avec un otoscope va permettre au médecin de diagnostiquer l’origine de la maladie.

- C’est une otite virale si le tympan est simplement enflammé, sans pus, congestif ou si l’enfant a plus de 2 ans et présente des symptômes modérés.

Le médecin prescrit alors des gouttes auriculaires anti-inflammatoires pour soulager la douleur et du paracétamol, également contre la douleur et pour faire baisser la fièvre.

- Si l’otite est d’origine bactérienne, le traitement reposera sur l’administration d’un antibiotique par voie générale.

En cas d’otites à répétition, le médecin pourra rechercher d’autres causes :

- un terrain allergique,
- un reflux gastro-œsophagien,
- un manque de fer,
- des végétations hypertrophiées…

La paracentèse, ou incision du tympan, est limitée à deux cas : lorsque l’otite moyenne aiguë est douloureuse, que les médicaments ne soulagent pas l’enfant et ne contrôlent pas sa fièvre ; lorsqu’il est indispensable d’analyser les germes présents dans le pus, après l’échec d’un ou plusieurs traitements antibiotiques successifs.

Bon à savoir : il est important de faire examiner son enfant dès l’apparition des premiers symptômes, car si une otite d’origine bactérienne n’est pas traitée correctement, elle risque de provoquer une mastoïdite, voire une méningite.

Côté prévention ?

Veillez à bien nettoyer le nez de votre enfant avec du sérum physiologique lorsqu’il souffre d’une rhino-pharyngite : vous diminuerez le risque de la voir dégénérer en otite.

L’otite séreuse

On appelle ainsi une inflammation modérée et prolongée de la caisse du tympan, caractérisée par un gonflement permanent de l’oreille moyenne. Celle-ci est remplie de sécrétions liquidiennes (séreuses) ou gluantes (muqueuse) mal évacuées par la trompe d’Eustache.

Quand consulter un médecin ?

Si vous remarquez une baisse de l’audition chez votre enfant et s’il se plaint parfois de l’oreille, mieux vaut le faire examiner. Mais c’est souvent lors d’une consultation systématique, ou pour un autre motif, que le médecin découvre l’otite séreuse en examinant les tympans.

Bon à savoir : même si cela n’arrive que de façon exceptionnelle, une otite séreuse non traitée peut entraîner une perforation du tympan. Dans ce cas, une intervention chirurgicale sera nécessaire pour le réparer.

Quel traitement ?

Le plus souvent, l’otite guérit toute seule en quelques mois, notamment au printemps ou en été quand l’enfant n’est plus enrhumé. Chez les enfants âgés de plus de 5 ans, de petits gestes simples peuvent éventuellement aider à rééquilibrer la pression à l’intérieur des oreilles. Ils consistent à gonfler les joues comme un ballon et, en même temps, à souffler en fermant la bouche et en pinçant le nez. Si au bout de trois mois l’otite séreuse persiste, le médecin pourra prescrire des antibiotiques et éventuellement un traitement à base de corticoïdes. En cas d’échec, il faudra envisager une intervention chirurgicale, la pose d’aérateurs transtympaniques (que l’on appelle communément “yoyos” ou “diabolos”) associés le plus souvent à l’ablation des végétations.

Côté prévention ?

Le meilleur moyen d’éviter l’otite séreuse est d’apprendre à votre enfant à se moucher efficacement, plutôt que de “renifler” ses sécrétions nasales.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • otite quand consulter
  • otite
  • symptome otite bébé

Articles relatifs :

  1. La toilette de bébé, souvent un moment délicat
  2. Angine
  3. Bronchite
  4. Grippe
  5. Infection urinaire
  6. Laryngite
  7. Méningite

Articles relatifs

Abonnez vous à notre flux RSS!


Laisser un commentaire sur l'article Otites

Flux RSS de bébé news

S'abonner à notre flux RSS

Ou s'abonner par Email:


Abonnez-vous à Bébé News !

    Bébé news sur Facebook Bébé news sur Twitter Le flux RSS de Bébé news

Derniers articles

Articles populaires

Nuage de Tags

Commentaires

  • nounou à domic… sur Sucer la tétine de son bébé est …
  • Anonimka sur 7 façons de bien préparer son acc…
  • au re sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • Bébé news sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • katsissi sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • camille sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • Cécile sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • Marina Aid' sur Gagnez un sac à langer Sport Style…