Mononucléose infectieuse bébé, grossesse, accouchement, naissance

Le 12 février
Mononucléose infectieuse

On l’appelle communément “maladie du baiser” car elle se transmet par la salive. Elle survient souvent chez l’adolescent et l’adulte jeune, mais également chez l’enfant de moins de 4 ans. Explications : les parents embrassent très souvent les bébés et ceux-ci portent à la bouche les jouets de leurs petits copains ou empruntent leur sucette.

C’est le virus d’Epstein-Barr, de la famille des herpès virus, qui est responsable de cette infection bénigne.

Quand consulter un médecin ?

Le signe le plus classique de la mononucléose infectieuse est un état de grande fatigue générale. Celle-ci s’accompagne ou est précédée d’une fièvre assez élevée. L’enfant se plaint d’avoir mal à la gorge, éprouve des difficultés pour déglutir, son nez est pris, des éruptions cutanées peuvent aussi apparaître.

En présence de ces symptômes, l’examen médical confirme en général l’existence d’une angine rouge ou blanche (dite “à fausses membranes”, un enduit de pus recouvrant les amygdales), de ganglions au cou et sur les aisselles. Dans la moitié des cas, le médecin notera une augmentation du volume de la rate. Il peut aussi arriver que le foie soit un peu gros et qu’une jaunisse se déclare. Pour s’assurer de son diagnostic, le praticien fera effectuer une prise de sang.

Bon à savoir : les signes de la mononucléose infectieuse sont quasiment inexistants chez le très jeune enfant, hormis la présence d’une fièvre qui traîne.

Quel traitement ?

Patience ! C’est sûrement ce que vous conseillera le médecin, car si la mononucléose infectieuse ne nécessite pas de traitement particulier dans la mesure où elle guérit d’elle-même, cette guérison prend du temps : deux à trois semaines, sans compter la fatigue qui peut persister pendant plusieurs mois. Un repos en rapport avec la fatigue manifestée par l’enfant est donc le meilleur des remèdes.

Pour son confort, le médecin pourra toutefois prescrire des antalgiques contre la douleur. En cas de gêne importante pour déglutir, il lui donnera éventuellement des corticoïdes pendant deux ou trois jours.

Les antibiotiques ne sont pas recommandés : ils sont inutiles puisqu’il s’agit d’une maladie virale et risquent, par ailleurs, de provoquer d’importantes éruptions cutanées.

Côté prévention ?

Il n’y a malheureusement rien à faire, car il est difficile d’empêcher les petits de se faire des bisous de temps en temps et de s’amuser avec les jouets des uns et des autres !

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • mononucléose infantile
  • mononucléose chez le bébé
  • mononucléose bebe
  • bebe et mononucleose
  • mononucleose chez lenfant et eruptions cutanee
  • mononucleose infectieuse chez bebe
  • mononucléose infectieuse chez le bébé
  • mononucleose infectieuse chez un bebe

Articles relatifs :

  1. Les maladies infantiles
  2. Bronchiolite
  3. Grippe
  4. Herpès
  5. Infection urinaire
  6. Laryngite
  7. Méningite

Articles relatifs

Abonnez vous à notre flux RSS!


Laisser un commentaire sur l'article Mononucléose infectieuse

Flux RSS de bébé news

S'abonner à notre flux RSS

Ou s'abonner par Email:


Abonnez-vous à Bébé News !

    Bébé news sur Facebook Bébé news sur Twitter Le flux RSS de Bébé news

Derniers articles

Articles populaires

Nuage de Tags

Commentaires

  • nounou à domic… sur Sucer la tétine de son bébé est …
  • Anonimka sur 7 façons de bien préparer son acc…
  • au re sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • Bébé news sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • katsissi sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • camille sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • Cécile sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • Marina Aid' sur Gagnez un sac à langer Sport Style…