L’instabilité psychomotrice bébé, grossesse, accouchement, naissance

Le 6 juin
L’instabilité psychomotrice

Mots équivalents : turbulence, hyperactivité, agitation, trouble hyperkinétique, trouble déficitaire de l’attention…Il s’agit d’un raison courant de consultation pour des enfants en maternelle ou en primaire, où elle a une cadence appréciée à 3-5%.

Néanmoins il est nécessaire de distinguer un attitude pathologique (aux origines très plusieurs) des gamins « plein de vie ». Le début des troubles se trouve entre 5 et 6 années. Elle prédomine vraiment du coté du jeune homme (7 garçons pour 1fille)

Le diagnostic repose sur l’entretien des parents, l’entretien avec le môme solitaire et une observation des rapports parents-enfant. De temps en temps, quelques échelles (Conners) ou quelques bilans :psychologique, psychomoteur, orthophonique autorisent d’argumenter le diagnostic.

Cliniquement, sont retrouvés :

Trouble déficitaire de l’attention

- Hypermotricité fréquemment peu adéquate, désordonnée, sans but précis
- Mouvements incessants, bruyants, maladroits, plus ou moins contrôlés
- Envahissement de l’espace, essentiellement celui d’autrui, parasitage incessant
- Indiscipline, ne supporte pas de demeurer assis
- Anarchie du attitude : activité brouillonne et maladroite
- Impulsivité : l’infime circonstance est bonne pour grimper,sauter, toucher
- Incapacité à différer
- Travail bâclé, réponses trop rapides
- Les incessantes réprimandes et les punitions sont généralement inefficaces.

Une instabilité psychique

- Eparpillement du gamin, happé par tous les stimuli extérieurs
- Inattention et soucis de concentration intellectuelle
- Distraction

En revanche, l’enfant est capable de fabriquer parfaitement un travail lorsqu’un adulte accessible se situe à ses côtés

Symptômes associés, plus ou moins marqués

- Angoisse habituellement diffuse, masquée par l’agitation
- Agressivité, colères déclenchées par les frustrations
- Attitudes de provocation
- Conduites d’opposition, de défi, de rejet, d’indifférence aux remontrances
- Variations de l’humeur avec passage du éclater de rire aux larmes, de l’excitation à la tristesse, du sentiment de triomphe à l’effondrement dépressif
- Faible investissement du langage, soucis à verbaliser,notamment ses sentiments de malaise ou d’insécurité
- Difficultés relationnelles, isolement par rejet des pairs
- Anomalies de la coordination, maladresse
- Troubles des apprentissages (20-50 % des cas) : difficultés de player, de calcul

Conséquences

Sur le plan familial

- Exaspération, dramatisation, rejet, banalisation, déni…
- Contre attitudes violentes
- Aggravation du tableau clinique

Sur le plan scolaire

- Résultats médiocres
- Mesures disciplinaires inopérantes
- Exclusions répétées
- Retard voire échec scolaire
-> Complication important compromettant le futur du gamin.

L’instabilité psychomotrice n’est qu’un syndrome, une réponse psychomotrice non particulière. Elle est capable de subsister du coté de un adolescent sans autre trouble d’autre part et avec une situation socio-familial sans particularités. Elle est capable de de même être une réaction défensive immédiate du coté de un adolescent faisant face à un bouleversement de son monde relationnel avec un caractère régulièrement contra dépressif. Elle peut aussi s’enregistrer dans quelques psychoses infantiles ou troubles graves de la personnalité.

Approches thérapeutiques

Elles sont très diverses et associent selon chaque situation :

- Se rapproche familiale : de tout temps impératif pour aider les parents et altérer les interactions pathologiques qui se sont instaurées.
- Se rapproche corporelle (danse rythmique, relaxation, rééducation psychomotrice) qui restaurent la joie de l’action et de la maîtrise du corps.
- Soutien psychologique individuel ou en communauté avec psychothérapies d’inspiration psychanalytique ou cognitivo comportementale.
- Traitement médicamenteux : le plus courante est la Ritaline®(méthylphénidate), dérivé amphétaminique, et notamment la performance est prouvée au moment où l’indication est bonne. Elle ne touche que les enfants supérieur à 6 ans. Elle est affaire de professionnel et le traitement médicamenteux n’est jamais isolé.

Recherches qui ont permis de trouver cet article:

  • linstabilite psychomoteur
  • rééducation de linstabilité psychomotrice

Articles relatifs :

  1. Santé à l’école
  2. Les signes de la surdité
  3. Apnée du sommeil chez l’enfant
  4. Le pica
  5. Développement psychomoteur du nourrisson
  6. Retard psychomoteur
  7. Trouble de l’acquisition de la coordination

Articles relatifs

Abonnez vous à notre flux RSS!


Laisser un commentaire sur l'article L’instabilité psychomotrice

Flux RSS de bébé news

S'abonner à notre flux RSS

Ou s'abonner par Email:

Voyance

Abonnez-vous à Bébé News !

    Bébé news sur Facebook Bébé news sur Twitter Le flux RSS de Bébé news

Derniers articles

Articles populaires

Nuage de Tags

Commentaires

  • nounou à domic… sur Sucer la tétine de son bébé est …
  • Anonimka sur 7 façons de bien préparer son acc…
  • au re sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • Bébé news sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • katsissi sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • camille sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • Cécile sur Gagnez un sac à langer Sport Style…
  • Marina Aid' sur Gagnez un sac à langer Sport Style…